Proposition :

Pétitions des habitants et de leurs familles et ami(e)s qui consomment cette eau de pluie.

Sur le territoire d'Aigaliers, au Chabian, à Dêves, nous sommes indépendants et autonomes sur le captage, le recueillement, le stockage, le traitement de l'eau de pluie (Syndicat de l'Eau du Chabian, Université d'Ecologie Appliquée et Solidaire).

Et nous développons les traitements biologiques et l'évaporation des eaux usées dite à rejet zéro.

L'extension de réseaux en espace rural n'est pas rentable et coûte plus à l'ensemble des habitants reliés à un réseau.

En conséquence ces taxes imposées ne sont pas justifiées, c'est une question de justice, (payer quelque chose que l'on n'utilise pas et que l'on ne veut pas utiliser).

Aucun habitant, dans d'autres communes, ne paye de taxe, lorsqu'il n'est pas relié à un réseau d'eau et qu'il se prend en charge.

Nous considérons que l'eau du Sivom n'a pas d'information sur sa radioactivité puisque le pompage et le transport sont sur la zone de l'uranium dans la plaine.

Il a été répondu aux personnes du Chabian et à l'Université qu'il s'agissait d'une erreur de facturation ! Cependant, la lutte continue, relativement aux taxes sur l'évaporation des eaux usées nettoyées par la phyto-épuration (dite "rejet zéro").