Warning: Parameter 1 to googlestuffPublicBehaviours::publicHeadContent() expected to be a reference, value given in /home/clients/0f5bfc8311a1b196e18a753784946aa4/web/lagouttedeaudepluie/inc/core/class.dc.core.php on line 384

Coopérative de protection du climat, de la biodiversité et de la santé

Stages de formation

Session 2020 – 2021
Correspondance :
Michel Rosell, bio-architecte, bio-urbaniste (en retraite)
Le Chabian – 30700 AIGALIERS

Après huit années de fonctionnement avec l’espace de recherche sur les arts et sur l’architecture chaque mois, et vue la situation de la planète (perspective de 4°C quand il faut limiter les émissions de gaz à effet de serre pour un réchauffement de 2°C), il convient de réorienter le lieu sur une formation et une information autonomisante, pour que chacune et chacun devienne acteur de la lutte contre le basculement climatique. Car deux jours de portes ouverts, trop d’informations d’un seul coup ne permettent pas d’engager un processus ciblé sur ce problème de la protection du vivant sur Terre.

Voici la nouvelle forme d’organisation, s ‘étalant sur cinq jours, à partir du premier week-end de chaque mois, mais en fonction des sujets, les personnes peuvent venir selon leurs besoins et préoccupations 1, 2, 3, 4, 5 jours.

Les personnes peuvent dormir sur place et utiliser la cuisine de la maison d’accueil. Amener un duvet et de la nourriture.

Le problème étant qu’au-delà de 5 personnes , je ne peux pas être sur tous les chantiers d’apprentissage. C’est pour cela que : un chantier, un groupe, un formateur. S’il y a plus de personnes., il faut qu’elles reviennent s’inscrire pour le mois suivant. Surtout, m’écrire, pour bien organiser cette formation autonomisante, en se présentant et signifier vos pôles d’intérêts, et votre niveau d’études pour pouvoir adapter la forme du mini-stage autonomisant, car il s’agit que vous mettiez en pratique ces technologies libératrices et écologiques.

Références, documentation – Amener votre ordinateur ou une clé USB

En ce qui concerne les stages des étudiants en architecture ou des ingénieurs, nous pouvons prévoir d’autres dates et des stages plus longs pour la préparation de leur mémoire ou de leur thèse.


Présentation

Thème n°1 : création d’un lieu écologique

  • Le samedi matin, à partir de 9h précisément, jusqu’à 13h : création d’un lieu écologique avec dynamisation des puits de carbone pour absorber du CO2 (topographie, critères, plans à partir d’une carte IGN ou 1/25 0000, documentation). Vous pouvez emmener les cartes de vos lieux pour voir les qualités de ces lieux. Les bassins anti-incendies, les captages de l’eau, les habitats flottants, les possibilités nutritives autour (jardin, arbres, fruitiers, …) et un petit amphi-théâtre de verdure attenant pour les rencontres. C’est la création d’une base écologique et sociale d’auto-garantie des nécessités vitales (se loger, se soigner, ne pas polluer, aimer, s’aimer et se transporter le plus écologiquement possible). Ce programme est commun à l’ensemble de l’espèce humaine.
  • L’après-midi, de 14h à 18h : entretien de cet espace : réparations, décanteurs, jardins d’abondance, faune et flore de protection (poissons spéciaux, menthe aquatique, …)

Participation aux frais pédagogiques : 20 euros la journée
Si les personnes ne veulent qu’une journée de visite et de conférence, sans participation pratique, c’est 35 euros la journée par personne.


Thème n°2 : isolation écologique

  • Dimanche matin, de 9h à 13h : pratique de l’isolation écologique (terre bouteilles, murs en brique et biomatériaux locaux
  • Dimanche après-midi, à partir de 14h jusqu’à 18h : la bioconstruction stockant du CO2 par l’isolation écologique et la rénovation écologique du cadre bâti. L’habitat étant le troisième poste à gaz à effet de serre avec 18 % d’émission. Visite des maisons écologiques et principes de maison bioclimatique (0°C à l’extérieur, 17°C à l’intérieur, sans chauffage, par jour ensoleillé, par mur-trombe et bio-matériaux – paille de blé, de tournesol, de lavande…)

Formation : 20 euros la journée de formation comprenant le matériel pédagogique


Thème n°3 : cycle biologique, stockage et autonomie de l’eau potable, phytoépuration individuelle et collective pour une valorisation des eaux usées.

  • Lundi matin : présentation. Si possible mise en pratique pour vos fosses sceptiques et vos déchets afin de sauver les rivières, la mer, les nappes phréatiques des 400 polluants qui les polluent. Comment utiliser les eaux usées pour des murs végétalisés (jardins potagers verticaux, …) afin de stocker du CO2, et ainsi que les WC à litière biodynamisée pour redonner vie au sol puisque 30 % des terres en France sont au seuil de stérilité.
  • Lundi après-midi : entretient des installations et des plantes afin que vous puissiez en auto-construire pour vous-mêmes et éviter les épidémies.

Formation : 20 euros la journée de formation comprenant le matériel pédagogique


Thème n°4 : pour un monde sans la malnutrition.

L’agriculture étant le premier poste à gaz à effet de serre avec 21 %, si on change de source de protéïne pour l’alimentation, on lutte directement contre les émanations de CO2, de méthane et de protoxyde d’azote (un exemple : la spiruline, c’est 50 tonnes de protéines à l’hectare ; une vache c’est 160kg). Il serait nécessaire de 3000 hectares pour éradiquer la malnutrition mondiale, puisque 10g par jour de spiruline sèche suffisent à éviter toutes les carences.

  • Mardi matin : la spiruline : comment l’autoproduire chez soi ? Don d’une souche pour lancer sa propre culture. Comment faire un jus de plantes sauvages ? Comment dynamiser simplement l’eau ?
  • Mardi après-midi : participation à la réalisation d’un kit de survie pouvant être construit chez soi devant sa fenêtre, comprenant la production de 20g de spiruline par jour, des graines germées, récupération du CO2 d’un composteur pour nourrir la spiruline, un petit jardin végétal autour,… Pour aider les victimes d’immigration climatique, des guerres, et soi-même

Formation : 20 euros la journée de formation comprenant le matériel pédagogique


Thème n°5 : l’éco-mobilité, les transports étant le deuxième poste d’émission de gaz à effet de serre, avec 19 %.

  • Mercredi matin : Présentation des biocarburants et des économiseurs divers
  • Mercredi après-midi : Apprentissage de ces techniques afin de lutter contre la pollution et le basculement climatique car il y a 1 milliard de voitures, une voiture est produite chaque seconde. Si les Indiens et les Chinois veulent vivre comme nous il nous faut 4 planètes ! Et 7 si ils veulent vivre comme les Américains.

Formation : 20 euros la journée de formation comprenant le matériel pédagogique

En résumé, il nous faut changer rapidement notre style de vie et notre empreinte écologique sur la planète si nous voulons survivre.

Voir c’est voir, faire c’est savoir (un peu le contraire d’internet!). Il y a mieux que le bien, c’est de le faire !

On ne battra pas en retraite contre le basculement climatique et les mauvais jours finiront !